Avant propos

Ce site a deux buts principaux : attirer l’attention des chercheurs et du grand public sur le production innovatrice de Chloé Delaume, auteure et performeuse, et inaugurer un site web voué à un seul auteur comme un lieu de critique scientifique.

Née en 1973, Delaume a publié plus d’une vingtaine d’ouvrages : récits, romans, dialogues théâtraux, et textes de critique littéraire.  Son travail innovateur attire tout de suite l’attention de la critique et le prix Décembre lui est attribué en 2001 pour Le Cri du sablier (le prix ‘anti-Goncourt’ établi en 1999, discerné aussi à P. Michon, P. Forest, et J-P Toussaint).  Tout en publiant de nombreux livres, Delaume participe à deux revues littéraires (ÉvidenZ, TINA) et à la création de performances liées surtout à Corpus simsi (2003) et dirige la collection « Extraction » aux Editions Joca Seria.  Elle participe aux émissions de France Culture, et publie des articles dans La Quinzaine littéraire.  Son œuvre est l’objet d’articles dans Le Monde et Le Nouvel observateur et d’autres encore, et dans des chapitres d’ouvrages critiques et dans des articles savants, ainsi que dans des mémoires de maitrise et de dissertations de doctorat.  Mais, jusqu’à présent, il n’y a pas de monographie vouée à l’analyse de la production delaumienne. Ce site ce veut le premier ouvrage consacré à l’écrivaine.

L’élément fondamental de son œuvre est bien sûr la langue, employée comme outil — dans son emploi du vocabulaire insolite et inattendu, dans la multiplicité de rythmes, dans la syntaxe complexe et souvent broyée.  À partir de cette fondation langagière s’élève un échafaudage structural qui se compose non seulement d’éléments autofictifs puisés dans la vie de l’auteure mais aussi de liens avec des éléments de la culture populaire contemporaine comme le jeu vidéo SimCity ou l’émission télévisée « Buffy, tueuse de vampires ».  Quelle que soit sa forme, de manière globale, le travail de Chloé Delaume n’est qu’une tentative de montrer qu’elle cherche à faire progresser la littérature française contemporaine.

Nous avons choisi de présenter nos recherches sur Delaume par le biais d’un site web pour deux raisons principales.  La première, pratique, est qu’un site web offrira accès universel au travail et pourra être mis à jour au fur et à mesure que l’auteure continue à publier. Le deuxième est que la nature intertextuelle et rhizomique [« […] n’importe quel point d’un rhizome peut être connecté à un autre, et doit l’être » (Deleuze, Mille Plateaux, Éditions de Minuit, 13)] de Delaume complique l’organisation d’une monographie. Un site web, avec hyperliens, permettra une organisation plus souple, qui mettra en évidence non seulement les thèmes et leitmotivs delaumiens, mais aussi l’interconnectivité qui relie sa production.  Par exemple, à partir d’un texte central sur le corps, on pourra poursuivre plusieurs pistes de lecture qui favoriseront la relation à l’identité, à l’emploi de la langue, ou à la sexualité.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *